translation missing: fr.general.accessibility.skip_to_content
Cher(e) abonné(e) à la Newsletter, recevez dans votre panier un patron couture Burda, Butterick ou McCall's dès 50 euros d'achat du 17 octobre au 17 novembre. Bonne couture avec Jaspe Couture Tel +33783342288
Cher(e) abonné(e) à la Newsletter, recevez dans votre panier un patron couture Burda, Butterick ou McCall's dès 50 euros d'achat du 17 octobre au 17 novembre. Bonne couture avec Jaspe Couture Tel +33783342288
L'essor du jeans à travers l'Histoire

L'essor du jean à travers l'histoire

Petite histoire du jeans pour les étudiants en  stylisme

Yves Saint Laurent a dit un jour « Je n’ai qu’un seul regret, ne pas avoir inventé le jean ». Si vous cherchez un vêtement simple, durable, pas cher et sexy, prenez le jean. On considère ce vêtement comme la « pièce culte » qui habille les petits et les grands. En effet, le port du jean a créé un mouvement de mode qui a su séduire toutes les classes sociales. On le retrouve dans les placards des riches comme des pauvres.

Mais comment est né le jean ? C’est ce que nous allons voir. Vous êtes étudiant en stylisme, modélisme ou vous aimez la couture ? Cet article est fait pour vous

L'évolution de la toile de jean avec la mode et le temps

On dit avec raison que l’habillement est lié à la condition humaine. Les hommes s’habillent non seulement pour se couvrir mais aussi pour répondre à des besoins : besoin de confort, d’améliorer leur apparence, d’imiter ou de se distinguer. Le jean est entré dans l’histoire grâce à un besoin de confort.

 Vers la fin du 16ème siècle, l’expression « jean » fait d’abord penser à Gênes, une ville située en Italie où l’on fabrique une toile de tente très robuste, en laine et soie. De là est née « la toile de Gènes, expression anglicisme, toile de jean ». Cette toile servira par la suite à la fabrication de voiles et de pantalons de travail. Ce tissu, réputé pour sa qualité, sa rigidité, sera aussi reproduit par des tisserands à Nîmes, une ville du Sud Est de la France.

 Ne pouvant pas imiter exactement la fabrication en laine et soie, les tisserands choisiront une matière plus souple comme le sergé de coton. D’où l’expression « De Nîmes ou Denim ». D’abord de couleur beige, ce tissu sera à nouveau exporté à Gènes pour être teinté en bleu indigo. On parlera alors de « bleu de gènes ».

Le jeans, la naissance d'un vêtement de légende

Au fil du temps vers la fin du XIXème siècle (1860), la naissance du jean vit le jour grâce à la collaboration d’un marchand de Tissu en Californie (Lévi Stern dont la société s’appelait Strauss), d’un tailleur du Nevada (Jacob Davis) et surtout d’une commande pour répondre à un besoin. Une certaine dame dont le mari était bûcheron voulait renforcer les coins des poches de pantalons de son époux pour éviter qu’ils ne se déchirent. Le métier de bûcheron exigeait de porter des outils dont le poids pouvait dégrader par l’usure les poches des pantalons. Elle alla voir le tailleur, M. Davis qui achetait ses « toiles Denim » de M. Lévi Strauss pour confectionner des pantalons de travail.

A quoi servent les rivets sur les jeans ?

Les rivets étaient autrefois utilisés sur les sangliers de cuir, sorte de couverture que les hommes attachaient à leur monture derrière leur selle. Pour satisfaire à la demande de sa cliente, M. Davis eut l’idée de poser des rivets sur les poches pour les solidifier. Cette fixation astucieuse a créé une touche de mode sur tous les pantalons de la clientèle de M. Davis.

Histoire du jean - Strauss et Davis

 

En 1873, un brevet fut déposé, payé par la société Lévi Strauss, mais fruit d’une entente entre Davis et Lévi. Au départ, objet utilitaire, le jean à rivets deviendra objet déco. Le jean de la « Série 501 » habillera non seulement les bûcherons mais aussi les dockers, les cowboys, les ranchers, les chercheurs d’or, bref tous les ouvriers.

Jeans de la Série 501, porté par un Indien Yuma

L’un des tout premiers jeans de la Série 501, le haut

de gamme des jeans Levi, porté par un Indien Yuma

Le jeans impose son style

Ouvriers en jeans

Ouvriers en jeans - USA

 Yves Saint Laurent dira aussi un jour : « le style est plus important que la mode. Les faiseurs de mode sont nombreux, ceux qui ont imposé leur style sont rares ». Le jean n’aurait peut-être pas connu ce succès immense s’il n’y avait pas eu à la base un bon travail de marketing orchestré par la société Levi Strauss. Il lance même l’idée de marketing du « bon de garantie », sorte d’étiquette en cuir estampillée au dos des pantalons, pour renforcer la marque.

Logo jeans Levi Strauss

L’image ci-dessus représente deux chevaux essayant sans succès de déchirer un jean. Ce carré de cuir était aussi très pratique car il permettait aux ouvriers de craquer leurs allumettes. Levi’s a aussi relooké le pantalon jean avec l’expression « waist overalls », pantalon de travail à bretelle.

Grâce à sa forte croissance, le jean a aussi été surnommé « l’or bleu ». Naturellement, quand il y a une forte demande, il y a toujours beaucoup de concurrents. Levi Strauss devra faire face à Lee, en 1908 qui commencera à imiter les jeans Levi’s. Plus tard, en 1926, Lee inventera le pantalon jean avec la braguette zippée, afin de trouver sa place sur la part de marché. En 1952, Lee érigera une statue de 15m de haut dénommée Big Tex pour symboliser la force nationale du Texas et en même temps pour affiner sa position. D’autres concurrents suivront comme Wrangler etc. Mais revenons à l’histoire du jean.

Histoire du Jean - Statue Big Tek de Lee

Statue Big Tek de Lee 

Histoire du jeans dans la mode

Au début du 20ème siècle, la tendance dans le monde occidental est à la simplification du vêtement. La haute couture qui décide des critères d’élégance de l’Europe veut rompre avec la tradition. Les femmes, par désir d’émancipation, veulent s’habiller en pantalon. De plus, la Première guerre mondiale va encore engendrer de grands bouleversements dans l’histoire de la mode.

Comme on l’a répété au début, l’habillement est déterminé par le statut, le lieu d’habitation et la condition humaine. Les deux Premières guerres mondiales, à cause de la rareté des matières premières, vont modifier profondément la façon de se vêtir chez toutes les couches sociales. Le port du pantalon va vite se populariser.

Histoire du jeans - Femmes anglaises en jeans

Jeunes anglaises en pantalon travaillant sur un chantier en 1915

C’est la condition humaine qui prédomine. La baisse du prix du coton dans les années 20 et d’autres facteurs socio politiques provoquent un marasme économique. L’industrie de Levi Strauss en a souffert mais a quand même survécu.

En 1929, lors de la grande dépression, le jean est adopté en Europe et en Amérique par les ouvriers et les citadins. Les hommes étant partis au front, les femmes sont obligées de travailler. Elles s’habillent en jean, vêtement bon marché, comme les fermiers des USA. 

Les jupes vont se raccourcir à mi mollet et le port du jean va s’intensifier. A partir de 1935, Levi Strauss fait un gros coup de pub avec la couverture du Magazine Vogue ou des femmes posent en jean. Le slogan était « Mode western pour femme ». Plus tard, ces sera des « Lady Levi’s », très admiré par la gent féminine. Le jean Levi’s a su conquérir les riches comme les pauvres et devient l’emblème du vêtement unisexe. Le dessin ci-dessous représente le port du jean sur la côte Est par les cow girls.

Histoire du jeans Femmes américaines en Jeans

Coupe droite avec revers, bottes à talons cubains,
chemise écossaise, foulard de soie, fox terrier

 

Sociologie du jeans dans la mode

Le jeans va connaître vraiment sa période de maturité avec le cinéma hollywoodien. Les films Western ont beaucoup popularisé le vêtement jean. Des stars comme John Wayne, Serge Gainsbourg, s’habillent en jean. Des héros de dessins animés comme Lucky Luke portent le jeans. En 1950, Marilyn Monroe pose en jeans. Le jeans crée un engouement collectif.

Histoire du jeans - John Wayne en jeans

John Wayne portant un jean 501 classique – Film Stagecoach - 1939

Histoire du jeans - Marilyn Monroe en Jeans Levi's

Marilyn Monroe en jean Levi’s

A la fin du XXème siècle, la haute couture saura tirer parti du jean comme du pantalon lors des défilés. Le jean devient un vêtement chic avec différents créateurs. Karl Lagerfeld avec son tailleur Channel en jean (1984) ; le manteau réversible de Chantal Thomass en vison et en Denim (1985-86) ; la collection Bazar de Christian Lacroix (1994-95).

Le port du jeans bouleverse les codes vestimentaires

Les années 1960 apportent un vent de rébellion au sein des sociétés traditionnelles avec la musique country, la musique Rock’n’ roll, les mouvements hippies. La jeunesse américaine après la guerre adopta le pantalon Denim comme symbole de son identité. Beaucoup de chanteurs dans le monde s’habillent en jeans comme Bob Dylan, Johnny Halliday, Bob Marley.

Le jean devient l’uniforme de la contestation. Les jeunes ne veulent plus s’habiller comme leurs parents. Les étudiants s’habillent comme des ouvriers, comme des cow boys en adoptant le jeans.  Les hippies se multiplient. C’est la nouvelle vogue où l’on revendique la liberté. C’est la rue qui détermine les tendances. La mode devient démocratique, libérée, unisexe.

L’industrie de la confection s’empare de cet effet de mode chez les jeunes. Le jeans s’est réinventé avec les pantalons pattes d’éléphant, les pantalons baggy, les pantalons évasés et montants. Il a su conquérir La classe moyenne urbaine qui est la plus concernée par la mode.

Le jeans ne vieillit pas en prenant de l’âge. Il se transforme et acquiert plus de valeur. Le marché du jeans connaît une courbe de croissance vertigineuse. 2,3 Milliards de dollars vendus chaque année dans le monde. Maintenant le jeans se porte en short, en veste, en jupe. Il est brodé, teinté, déchiré, frangé. Il est indémodable parce qu’il associe confort et liberté.

L'essor du jeans à travers l'histoire

Jeans Levi’s dans un magasin chic du XXIème siècle

On dit que le jeans incarne trois mythes : le mythe du pantalon américain authentique, du pantalon traditionnel du Far West et le mythe de l’uniforme de la rébellion. C’est évidemment le seul vêtement qui a pu séduire toutes les classes sociales, les cowboys, les dockers, les femmes, les campus universitaires et même les enfants.

Quel avenir pour le jeans ?

On vit dans un monde où l’on choisit de porter un vêtement, de se coiffer selon son appartenance à un groupe. Le jean a connu son époque de gloire. Va-t-il s’éteindre ? De nos jours, le port du jeans est très populaire chez les adolescents. Dans le monde contemporain, c’est le comportement des jeunes qui influence les autres classes d’âge. Pourtant, le port du jeans a toujours été décrié depuis son lancement. On ne le juge pas suffisamment habillé pour être porté. Il est souvent associé à la rébellion. Il est surtout réservé comme vêtement de jeu pour les enfants.

En même temps, on retrouve des présidents comme Barak Obama, Bill Clinton, qui s’habillent en jeans. On voit à la télé Mark Zuckerberg qui s’habille le plus souvent en T-shirt et en jeans. Au XXIème siècle le jeans est toujours porté de bas en haut de l’échelle sociale.

Les plus grands concurrents actuels du jeans sont le jogging, les pantalons yoga, les leggings, les collants. Les grands couturiers comme Dolce Gabana, Armani, Versace l’ont bien compris. Vont-ils inventer un nouveau style de vêtement pour séduire les jeunes ? Va-t-on voir une nouvelle forme de consommation de ce produit de légende ? Les réseaux de distribution sont à l’écoute des jeunes et peuvent diversifier rapidement la mode.

Eh oui ! le jeans n’a pas eu la même trajectoire que le corset en matière d’influence. Si le corset était indispensable à la femme distinguée vers les années 1900, les circonstances démographiques, politiques et sociales en ont décidé autrement par la suite.

Bonne couture avec Margarita de Jaspe Couture

Bon à savoir : On dit jean ou jeans. Le mot jean fait référence à la toile et le mot jeans concerne particulièrement le pantalon. Mais on les utilise invariablement.

 

Vous aimerez aussi :

Le fil et son histoire

Le métier à tisser Jacquard

Fil à coudre, Choisir de bons accessoires couture

Comment choisir de bons ciseaux de couture

 

 

Mes petites toiles Denim Toile Denim, Tissu pour jeans
Mes Fils couture pour jeans Fil extra fort, Fil résistant pour jeans

 

 

 

 

 

Article précédent Customisez vos vêtements avec de belles fermetures éclair
Article suivant Comment choisir de bons ciseaux de couture

Laisser un commentaire

Les commentaires doivent être approuvés avant d'être publié

* Champs obligatoires